Renaud, Concert, Nostalgie...

Publié le par PieRRe


renaud.jpg     Hier, le dernier DVD de Renaud en Concert est arrivé chez moi. C'est la tournée Rouge Sang, succedant à l'album du même nom. Pour un fan, l'arrivée de la nouvelle production d'un artiste c'est toujours un moment spécial. Surtout que là, j'ai assisté à un des concerts, le dernier, et on était 80 000, en plus. C'est difficile de mettre des mots sur les sensations du fan. Etre fan, c'est sans doute aller regarder tous les jours dans la boîte aux lettres à partir du moment où le dividi est commandé, c'est la petite appréhension à chaque fois qu'on l'ouvre (la boîte à lettres). Etre fan, c'est une fois le dvd arrivé, faire bien attention à pas regarder la track list, pour faire comme si c'était le concert en vrai, et garder la surprise. Etre fan, c'est être tout excité avant d'appuyer sur le bouton ''lecture''. Renaud, c'est très spécial, je l'écoute depuis que je suis tout petit (1989 pour être précis), donc écouter un concert, cela renvoie à chaque chanson à quand j'étais petit. Je dois sans doute en grande partie à Renaud de n'être pas devenu un sarkoziste précoce ou un socialiste poussif. Il faut dire qu'écouter hexagone, Où c'est que j'ai mis mon flingue à 6 ou 7 ans, puis déserteur ou la médaille, ça marque, même si je n'est compris les paroles que bien plus tard!!

Revenons au fan. Le fan, quand il reçoit un dvd, il s'assoit devant et il ne fait que ça prendant 2h. Le bouton play donc. Le décor est énorme, toits de Paris façon vieux quartiers. Ambiance de synthés, Malone commence. Première chair de poule. PremierPICT0158.JPG point : la voix du chanteur énervant est pratiquement redevenue ce qu'elle était avant les années 90 : pourrie, mais pourrie-normale. Deuxième point : le frangin ressemble de nouveau à quelque chose , presque oublié le visage bouffi. Enfin troisième point, Renaud et les zikos s'amusent sur scène, et ça se voit. Les arrangements sont terribles, et c'est une bonne idée que de revoir Geoffrey Richardson. Le violon, la flute et l'accordéon apporte une touche inimitable à ses chansons.
Renaud parle beaucoup pendant le concert, n'oublie pas de taper sur ces victimes habituelles : le Paris-Dakar (500 connards...), les militaires (La médaille, sublime pamphlet pacifiste). Le fan que je suis est bien présent : je chante sur toutes les chansons, je tape dans mes mains comme un con, et j'ai même envie de sauter en l'air sur mon lit... Renaud a toujours été un homme de combat, et il l'est encore : Ingrid Betancourt (Dans la jungle), la sublissime Ballade Nord-Irlandaise. Le moment le plus émouvant du concert est sans conteste Elsa, sa plus belle chanson depuis Mistral Gagnant. Chanson sobre : piano-violon, hommage à une de ses amis dont le frère de 20 ans c'est suicidé. Beau à en pleurer. Renaud n'est pas mort, et il sait toujours écrire. Deuxième moment émotion : Manhattan-Kaboul, la partie d'Axelle Red assurée par le public. Pour l'avoir vécu du dedans, ça fait quelque chose...Au milieu du set, premier medley : il est consacré à sa fille Lolita. Superbe hommage à celle qui a traversé tous ces disques, même si pour une fois, on n'aura pas Mistral Gagnant en entier. Puis vers la fin, deuxième medley, en écho au débat qui a poursuivi Renaud au début de sa carrière : qu'est ce qu'il connaît aux loubards ce fils de bourgeois?? Medley « banlieues » donc. Principalement que des vieilles chansons ( la tire à Dédé, Les Charognards, la Bande à Lucien, dans mon HLM), tout seul à la gratte, les musiciens ayant été se coucher. Puis c'est la même que depuis 10 ans : il commence Hexagone tout seul, rejoint progressivement par tout l'orchestre. Je suis dans le même état que le public : envie de gueuler les paroles (criantes de vérité), de sauter en l'air, de taper dans mes mains. Le violon donne un ton de guinguette, impossible de ne pas bouger. Puis il s'en va, pour la deuxième fois déjà. Les trois dernières chansons s'enchainent alors : son bleu (tellement beau), dès que le vent..., très dansant aussi et, pour finir, Rouge Sang, très belle charge contre la corrida.

 

Le dvd s'achève, je suis ailleurs. Yeux perdus dans le vide. Ce concert m'a beaucoup plus plus que le précédent : question de voix d'abord, et de chansons ensuite. J'ai plus apprécié Rouge Sang que Boucan d'Enfer. Paroles plus incisives, textes plus intéressants. Bien sûr, quelques bémols : peu de très vieilles chansons, pas mal de vieilles et beaucoup de récentes, quelques pins dans la voix, et encore trop de guitare slide, même si « Titi » Buccolo s'est un peu calmé cette fois-ci. Mais globalement, les arrangemens sont très bons (très bonne section rythmique guitare-basse-batterie). Je me répète, mais merci au violon!! Une chose est sûr, je vais le re-regarder de ce pas!!

 

 

« Maréchaux assassins sur bustes d'airain, vos poitrines superbes,

Vos médailles ne sont, que fientes de pigeons, de la merde »

Publié dans Live

Commenter cet article

Thom 13/12/2007 14:06

"Je parie que si Renaud tente un concert sans mistral gagnant par exemple, il se fait lyncher"

Peut-être.

Mais je me souviens d'avoir vu Bowie à l'Olympia en 2002 et à Bercy en 2003, il y avait assez peu de tubes et beaucoup de morceaux rares, il ne s'est pas fait lyncher pour autant. Ok, il n'a sans doute même pas les mêmes fans (et comme on dit : on a les fans qu'on mérite ;-)

Pépé Thom 12/12/2007 23:58

...j'ai cent ans, et je suis bien cont...

Euh, pardon.

Donc, nous disions ? Euh...oui, c'est sûr qu'il y a de belles chansons sur les deux derniers albums et qu'il serait dommage de se priver de leurs versions live. Seulement un peu comme pour Daho (que j'aime tout autant dans un genre différent), sur chaque lives il y a quand même un paquet de titres qui reviennent à tous les coups, au point que ça soûle un peu par moment...bref !

Bon, je finis ma tisane et...

PieRRe 13/12/2007 00:44

...j'ai eu 10 ans, je ne les ai plus, tant pis...Le coup des chansons qui reviennent tout le temps, c'est un peu la faute des fautes des fans aussi. Je parie que si Renaud tente un concert sans mistral gagnant par exemple, il se fait lyncher. Goldman a ce propos, réussit à plus diversifier ses tours de chants. Ceci-dit j'ai trouv é que sur la tournée rouge-sang il y avait moins de très vieilles chansons et de tube : pas de société..., Miss Maggie ou la mère à titi.faut que je m'excuse aussi, dans mon commentaire précédent, je t'ai "traité" de vieux, or je viens de me rentre compte en lisant la totalité de depressif mark II que c'est pas la cas :-)

Thom 09/12/2007 14:13

J'ai écouté la version cd hier, plutôt sympa, mieux que "Tournée d'Enfer" parce que plus nerveux...n'empêche, quel dommage qu'un authentique "rebelle" (bouh le vilain mot) comme Renaud cède à la manie typiquement variétoche de sortir un live après chaque tournée...alors que "Paris-Provinces", il était parfait, plus besoin d'en remettre derrière, "Hexagone" immmortelle, reprise en coeur par une foule en délire...fabuleux.

Bref : tu vois, j'ai plus la RNRAttitude et en plus maintenant, je fais vieille aigri. P'tain, où c'est qu'j'ai mis mon flingue (pour en finir :))

A + M'sieur PieRRe :-)

PieRRe 09/12/2007 19:04

j'suis d'accord avec toi, j'avais pas trop apprécié la tournée d'enfer. Sa voix était vraiment pourrie et j'aimais pas trop les chansons, question de nervosité comme tu le dis. C'est vrai que Paris-Province était très réussi, mes préférées restent déserteur, 2ème génération et pis hexagone bien sûr! Mais c'eut été dommage de ne pas faire profiter tous ces fans de cette tournée réussie. Moi par exemple, comme je peux pas encore aller beaucoup en concert, j'attends avec impatience les disc livie.Alors comme le prochain de goldman c'est en 2011, il faut bien me faire patienter :-) hexagone repris par le public, je l'ai vécu a l fête de l'huma, avec 80 000 personnes autour de moi, à 5 m de renaud, c'était effectivement énorme. Je trouve cette version beaucoup mieux que celle qu'il avait sorti à l'olympia 1996. très rythmée, collant parfaitement avec les vieilles paroles mais parfaitement d'époque.et pis nan te fous pas en l'air, il y a besoin de vieux aussi pour recadrer les jeunes chiens foux! (et un vieux qui a été un jeune exalté ne peut pas être méchant :-) )