Allons enfants...

Publié le par PieRRe



           Bon. J'ai bien peur que l'immonde bête gauchiste et iconoclaste qui sommeille au fond de moi n'ai besoin de se réveiller. J'ai bien peur que cette chronique soit brouillonne et les arguments bancals. J'ai bien peur que cette chronique ne plaise à grand monde. L'immonde bête en question en avait un peu marre de s'énerver tout le temps, elle se reposait donc. Il a suffit d'un match de foot et d'une certaine surenchère politique pour qu'elle n'éprouve le besoin de se s'exprimer à nouveau.


Mercredi soir de j'sais plus quand, Stade de France. Lieu mythique. Lieu de triomphe du concept de la France Black-Blanc-Beur. L'équipe de France de foot rencontre l'équipe de Tunisie, deux équipes naguère entrainées par l'inoubliable Roger Lemerre (c'est une mode, les sélectionneurs français ont des prénoms pourris). Se souvenant des incidents survenus lors de matchs contre le Maroc et l'Algérie, les instances du foot français avaient essayé de faire les choses comme il faut pour apaiser les esprits. Soit : Français et Tunisiens qui sortent ensemble des vestiaires, et joueurs mélangés pendant l'écoute des hymnes. De même, pour les hymnes, les joueurs et même l'arbitre sont tous côte à côte, et toujours un Tunisien à côté d'un Français. Côté hymne, c'est Lââm, artiste franco-tunisienne, qui entonne La Marseillaise, a capella. Et là, catastrophe : une partie des supporters tunisiens siffle notre bien-aimé hymne. Horreur, malheur!! Honte, désespoir, courroux!! Châtiment, crie la classe politique (de droite). Cette dernière (la classe politique) se déclare profondément choquée. De ci, de là, surgissent d'éventuelles solutions : évacuation de stade, interdiction de stade, arrêt du match. Ou, bien pire, arrestation de ces immondes criminels que sont les siffleurs d'hymnes. Et, encore pire, plus de match contre les pays du Maghreb (brrr les sales Arabes!!), ou alors chez eux, ou alors en Province (merci M. le secrétaire d'Etat pour cette charmante proposition). Sinon, il n'y a pas qu'à droite qu'on a des idées à la con : M. Bartolone propose de ne pas jouer les hymnes face à ceux qui « ne savent pas se tenir ». C'est à dire? Face aux indigènes, aux rastaquouères, aux pas-tout-à-fait-blanc, aux noirs-mais-pas-trop ou aux carrément-noirs??


Dans un premier temps, je pense qu'il faudrait dire un truc à notre exécutif-qui-balance-des-propositions-débiles : les spectateurs qui ont sifflé La Marseillaise sont pour la majorité Français. Le problème n'est donc pas tunisien, il est français. Et il n'est pas non plus sportif. Ce n'est pas une banale histoire de non fair-play. C'est en partie politique. Et en ce sens, ces sifflets me choquent moins qu'un buteur conspué pendant un match de rugby.


Ce n'est seulement qu'en partie politique car il y a, à mon sens, une part de jeu dans tout ça. Les Algériens, les Marocains, l'ont sifflé. Après tout, pourquoi ne pas montrer que les Tunisiens en ont aussi (dans le slip)? Mais là où ces sifflets sont débiles, c'est que les mecs qui ont sifflé reviendront surement au SDF pour supporter la France lors de son prochain match (contre l'Uruguay).



Une fois évacuée cette dimension là, reste quand même que ces sifflets évoquent un problème. La Marseillaise est un symbole, et siffler un symbole, ce n'est pas anodin. Problèmes d'intégration, chômage, politique sécuritaire, racisme, on peut trouver pas mal de raisons à ces lazzis. Ignorer ces problèmes pour se focaliser uniquement sur le symptôme et à mon sens une erreur de nos politiques. Et puis leurs solutions sont franchement risibles : interdiction de stade pour un sifflet? Interruption, évacuation?? On est de retour dans l'Ancien Régime?? Le crime de lèse-majesté est remis au goût du jour?

Pourquoi on n'aurait pas le droit de siffler un symbole? Quelqu'un a été tué? Siffler son hymne, c'est exprimer un avis. Cela relève de liberté d'expression. Je me contrefous de savoir que l'hymne a été conspué. Je n'ai pas besoin d'un hymne pour me sentir Français ou même être fier de l'être. Je pense que la France a suffisamment de passé, d'influence, pour ne pas se raccrocher à des des symboles insignifiant politiquement parlant, à notre époque tout du moins. Je sais ce que je dois à mon pays, je sais ce que ça veut dire d'être Français. Cela me suffit. Rien à foutre des symboles qui le représentent. Rien à foutre qu'on les conspue. Sans drapeau et sans hymne, la France existera toujours. Son histoire, sa culture aussi. Siffler un hymne, c'est une manière abstraite et indirecte de formuler une critique. Ce n'est pas une attaque directe contre notre République ou ces citoyens. Personne en personne n'est visée.


Et puis cet hymne ne me parle pas. Et en plus, il est laid. Trop rapide, militaire, pas émouvant. Pas de chair de poule. Pas de petite larme. Rien. Comparé à d'autres, il est vraiment, musicalement parlant, à chier. Écoutez plutôt Anfield Road chanter You'll never walk alone, l'écossais Flower of Scotland, le gallois Land of our fathers, ou bien l'irlandais Ireland's call. Ces hymnes arrivent à susciter l'émotion, la mélancolie, même chez les étrangers. Çà c'est un bon hymne.


Finalement, c'est amusant de constater comme les polémiques se répètent. Il y a 20 ans, tous les vieux barbons de la politique française s'était insurgés du détournement de La Marseillaise par Gainsbourg, ce dernier se faisant même péter la gueule par des paras. Ici, causes différentes, mais mêmes effets : on ne peut pas toucher à un symbole de la République.

Publié dans Politique

Commenter cet article

Ska 03/11/2008 16:05

ouais, et puis aussi, c'était un jeu comme tu le dis... et puis c'était beaucoup Laam que les gens sifflaient... et puis il n'y a rien de nouveau finalement là-dedans... l'instrumentalisation d'un tel match par les politiques et les scandaleuses solutions proposées sont bel et bien pathétiques... dans ce concert d'hypocrisie, la réaction de Platini fut vraiment très bien...

showshoes 30/10/2008 22:45

tu devrais plus souvent taper des coups de gueule. ca fait du bien de lire ça, c'est rafraîchissant et ça me redonnerait presque envie de rebloguer...sauf que j'ai vraiment pas de temps pour le moment. Bravo pour l'article.

zaph 25/10/2008 00:37

En fait, j'ai jamais compris pourquoi on jouait des hymnes nationaux avant un match de foot. Sans doute parce que sans ça, les gens ne les écouteraient jamais.
Tiens, la prochaine fois, je propose qu'on passe 1h30 d'hymnes, puis qu'on joue 1/4 d'heure au foot. Ça leur apprendra ;-)