20 Ans Après, C'est Reparti

Publié le par PieRRe

                                                        1984                          2007

poto.jpg

 

 

 

 

 

    J'ai quelque peu hésité avant de me lancer dans la rédaction d'un post sur l'amendement Mariani sur les tests ADN concernant les immigrés candidats au regroupement familial. Finalement, j'ai dit ''Banco'', alors allons-y.

L'assemblée Nationale a donc adopté hier le projet de loi relatif à l'immigration comprenant ledit amendement. Le vote a été serré (282 voix contre 235) et pour une fois l'assemblée devait être pleine. Au passage, saluons les 4 députés UMP qui ont voté contre leur majorité, vous aurez des fleurs à votre enterrement.

Pour moi, le mot ADN ne doit pas être accolé à celui d'immigration. Je ne sais pas quel mot conviendrait pour qualifier ce que m'inspire cet amendement. Je suis dégoûté, énervé (aveu d'impuissance), écoeuré, las.

Mais je ne suis pas surpris. Notre président a commencé pendant la campagne en chassant les électeurs du Front National. Il a ensuite créé le ''Ministère de l'immigration et de l'identité nationale'', ''Ministère de la Race'' étant trop chargé historiquement parlant. Il a mis à sa tête un charmant personnage, son émincence grise et ami Brice Hortefeu, qui n'a pas hésité, dans le même projet de loi, à insérer un amendement (retiré depuis, sous la pression du Sénat) visant à exclure les sans-papiers des aides à l'hébergement d'urgence. Je ne suis pas surpris non plus que l'on stigmatise ainsi (le regroupement familial) ce qui représente seulement 2% de l'immigration en France chaque année. Je ne suis pas surpris que l'on n'ai pas retiré l'amendement, malgré la polémique assez énorme que cela a soulevé: philosophes, intellectuels, opposition, centre et même quelques parlementaires UMP sont contre. Et bien non, car cela ne déplait pas aux Français, qui sont d'après un récent sondage plutôt d'accord avec l'utilisation de tests ADN dans le cas de regroupements familiaux.

 

Et puis cela a permis que les Américains nous fassent la leçon, c'est pas souvent (). Dans l'éditorial de son édition du 21 Octobre, le New York Times s'indigne de l'amendement Mariani, arguant que cela rappelle des heures sombres de l'histoire de France. Venant d'une nation construite sur l'immigration ça se comprend, je pense.

 

Enfin, il nous reste une chance: le recours devant le Conseil Constitutionnel. En effet, l'amendement pourrait être considéré comme anticonstitutionnel, car il brise certains principes d'égalités: entre les hommes et les femmes (le test ne concernant que les femmes), entre les Français et les étrangers, entre différents étrangers. Wait and See!

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

NoBuR 31/10/2007 11:54

Je suis comme toi assez choqué de cette loi, et tout ce qui touche actuellement à l'immigration.

Coudzi 25/10/2007 04:38

Ahhhh ces américains qui donnent des lecons... On leur rappellera que leur systeme de Visa est ultra restrictif (a moins d'habiter les pays limitrophe -Mexique et Canada- qui ont des visas spéciaux "pays potes", merci l'égalité). On pourra aussi se souvenir que ce sont eux qui nous ont imposé le passeport biométrique, et qu'à l'époque personne n'avait rien dit. Maintenant tout le monde s'enflamme sur un pauvre test ADN qui n'est que facultatif, c'est assez amusant.
Nos intellectuels devraient se focaliser plutot sur les politiques de chiffres du gouvernement qui sont pour le coup réellement dangereuses et apparement obligatoires, au lieu de lever les boucliers sur un "détail" comme le dirait le 1er ministre, et d'essayer de le faire passer comme point névralgique de la politique d'immigration proposée. Dommage que l'opposition vienne encore de rater une occasion de recoller les morceaux en présentant un vrai projet en face.
Bref, comme dirait l'autre, Pays de Merde, mais on l'aime bien quand même. Ton blog aussi, je l'aime bien d'ailleurs ^^.

PieRRe 25/10/2007 09:38

C'est vrai que c'est facultatif, mais mentionner ces test ADN dans une loi, alors que ca concerne que 2% des immigrés, c'est de la poudre aux yeux et ca ouvre la porte à une hypothétique utilisation pour les mutuelles, assurances, et banques. Alors oui la mobilisation était utile,  mais ne devrait pas s'arrêter la. Horteufeu qui convoque les prefets qui n'ont pas rempli leurs quotats d'expulsion c'est très immonde. Quant à la gauche n'en parlon pas, entre ceux qui veulent un poste pour lécher les bottes de sarkozy et ceux qui se tirent dans le pattes, on est pas sorti. pauvre jaurés...